La pédodontie : une spécialité à part

Les enfants méritent une attention particulière concernant les soins, la prévention et la pratique de l’hygiène bucco-dentaire. C’est le rôle des dentistes pédiatriques ou pédodontistes, dont la pratique est exclusivement réservée dentaires des enfants, du plus jeune âge à l’adolescence.

La pédodontie : c’est quoi ? Il s’agit d’une branche de la dentisterie spécialisée dans l’accompagnement et le soin des jeunes enfants et des adolescents et pratiquée par un pédodontiste. C’est un docteur en chirurgie dentaire qui a complété sa formation avec un diplôme universitaire en odontologie pédiatrique clinique (DU de 2 ans) ou un certificat d’études supérieures (CES, un 1) en pédodontie. Certaines facultés dentaires proposent aussi une formation en master spécialisé en pédodontie.

Soigner les caries des dents de lait
Le quotidien d’un (jeune) enfant peut être sujet à de nombreux soucis que le pédodontiste doit traiter et prévenir. Les caries sur dents de lait arrivent en tête des principales pathologies rencontrées. La chute ou la détérioration précoce de ces dents primaires peuvent engendrer par ailleurs des problèmes de mâchoire, difficiles à gérer plus tard. Il est important de les soigner, car l’enfant doit garder ses dents de lait jusqu’à leur remplacement par des dents définitives. Ces carries peuvent être provoquées par le contact prolongé avec le liquide riche en glucides du biberon.

Traiter les dents cassées
Les dents cassées ou fissurées sont fréquentes chez les enfants. Outre l’aspect inesthétique de ces traumatismes bucco-dentaires, il ne faut pas laisser une dent cassée ou fissurée, au risque de compromettre la bonne implantation des dents définitives à venir. Le pédodontiste les reconstruit donc avec une couronne spéciale dents de lait (coiffe pédodontique).

Sensibiliser à l’hygiène bucco-dentaire
Le pédodontiste a également un rôle fondamental dans le traitement, la prévention et l’apprentissage de l’hygiène aux soins dentaires. Car c’est en effet dès le plus jeune âge, que les gestes et bonnes habitudes en matière de brossage des dents et d’alimentation adaptée s’acquièrent. Par exemple, dans le cas de jeunes dents définitives, très fragiles, le pédondontiste peut être amené à sceller les sillons interdentaires avec une résine protectrice afin de prévenir le risque carieux.

Suivre la formation de la dentition
La pratique courante du pédodontiste comprend également le dépistage et la correction d’anomalies maxillo-faciales. Son rôle est donc de surveiller la bonne croissance des dents, leur implantation, l’état de la gencive et de la bouche en général pour repérer d’éventuelles anomalies : implantation défectueuse, défauts d’alignement, occlusion, malformation…

Il pourra dans cette optique sensibiliser les parents aux mauvaises habitudes des enfants comme le suçage intensif du pouce qui peut conduire à une déformation de la dentition et entraîner des troubles de la déglutition.

Le pédodontiste s’intéresse aussi à la croissance des mâchoires. Dans certains cas, des traitements préventifs d’orthodontie peuvent ainsi être mis en place.

Une relation de confiance
Consulter un pédodontiste est un moyen de dédramatiser le soin dentaire dès l’enfance et de faciliter la prévention bucco-dentaire tout au long de la vie de l’enfant. Pédagogue, attentif, rassurant, le praticien saura établir une relation de confiance avec les jeunes patients, afin d’éviter le développement d’une stomatophobie (peur du dentiste).

Les associations scientifiques recommandent une première consultation dès l’apparition de la première dent et au plus tard à 1 an. Ensuite, une visite tous les six mois est conseillée pour vérifier l’absence de caries précoces.

Dans le cadre du programme M’T Dents de l’Assurance Maladie, les enfants bénéficient d’une invitation une fois tous les trois ans (de 3 à 24 ans) d’un rendez-vous de contrôle gratuits chez le dentiste. L’examen et les soins complémentaires sont pris en charge.

Peggy Cardin-Changizi

 

Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.