La 3D Gateway : une couronne autonome

Une couronne dentaire « autonome », c’est ce qu’a mis au point le laboratoire niçois Delprat.

Autonome, parce qu’elle peut être posée sans causer de dommages collatéraux.

La 3D Gateway n’a pas besoin d’être intégrée à un bridge – agressif pour les dents voisines. Pas plus qu’elle ne requiert la pose d’un implant pour s’y fixer.

Non, cette couronne artificielle peut être posée en toute autonomie, grâce à son système auto-bloquant breveté. Et elle est capable de remplacer n’importe quelle dent, de la canine aux molaires.

 

En avant la modernité !

La couronne 3D Gateway est enchâssée dans un pontique auto-bloquant ultrasolide. Celui-ci est simplement arrimé aux dents voisines. Nul besoin de tailler ses voisines, encore moins de les dévitaliser. Les dents adjacentes peuvent même être en partie endommagées ou bizarrement inclinées, la pose de la couronne ne sera pas compromise. Le laboratoire Delprat précise sur son site internet que « tout décalage de courbe ou de plan dans l’occlusion est compensé ». Il ajoute aussi que « la prothèse en zircone reste ancrée jusqu’en contre-dépouille ».

Fabriquée entièrement en zircone (pour la gamme standard), stratifiée sur demande (gamme premium), la 3D Gateway peut bien sûr imiter sans problème la couleur des dents – mais on connaît déjà le principe avec les matériaux céramiques, par exemple.

Par ailleurs, toutes les étapes de sa fabrication – française, de surcroît ! – peuvent emprunter la voie numérique : prise d’empreinte (via l’empreinte optique), modélisation (avec bibliothèque dédiée), usinage précis (en fonction de l’occlusion et de la morphologie dentaire spécifiques du patient)… Grâce au tout numérique, les délais de fabrication et de livraison sont optimisés.

 

Une pose sans accroc

La pose est, elle aussi, très rapide. Pas de préparation (contrairement à la pose du bridge), pas de caractère invasif (plus que nécessaire en cas de pose d’implant), ni de chirurgie en amont. Ce que l’implant – ce concurrent de taille en termes de fiabilité – ne peut pas garantir, une greffe pré-implantaire étant parfois de mise.

La couronne 3D Gateway est biocompatible avec l’os de la mâchoire, ça va de soi. Elle est ainsi « respectueuse des tissus vivants ». Notons aussi que « les bactéries adhèrent moins sur le zircone que sur le titane », explique, sur son site internet, le laboratoire Delprat.

La 3D Gateway ne présente donc aucun risque de rejet et la cicatrisation de la gencive se fait sans délai.

Tout ça pour un coût inférieur à celui de ses deux concurrents principaux : le bridge classique et la couronne sur implant.

A savoir: le laboratoire propose de former les praticiens à la pose de cette couronne innovante.

 

Un travail d’équipe

L’histoire de la 3D Gateway, en deux mots ?

Pour réaliser cette prothèse, Jean-David Delprat s’est allié à un pro du numérique, Olivier Bouzereau, et à un prothésiste usineur, Raul Irimias.

Trois ans plus tard, les travaux de recherche et de développement de la petite équipe débouchaient sur cette couronne innovante à la fabrication connectée.

 

 

 

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *