Quand le poids des éléphants varie avec la perte de ses dents !

Selon une étude suisse, le poids des pachydermes varie d’environ 300 kilos chaque fois qu’une dent de lait pousse.

Généralement quand on parle des éléphants, on s’intéresse à leurs défenses. Et beaucoup plus rarement à leurs dents ! Pourtant, une étude menée par la faculté vétérinaire de l’université de Zurich (Suisse) en 2019 s’est intéressée au sujet et les résultats sont assez surprenants.

L’étude menée par les équipes des chercheurs zurichois Marcus Clauss et Christian Schiffmann sur les deux espèces d’éléphants se développant encore sur Terre – l’éléphant d’Afrique (appelé aussi Loxodonta africana) et l’éléphant d’Asie (Elephas Maximus) – a rapporté qu’au cours de leur vie adulte, le poids des éléphants variait selon un cycle d’une centaine de mois. Cette variation pondérale serait liée au mode particulier de renouvellement des dents de ces mammifères.

A l’âge adulte, les éléphants n’ont que quatre molaires d’environ 30 centimètres. Et deux défenses, assimilées à des incisives. Soit 6 dents au total. Mais seulement 4 qui lui servent à mastiquer les quelques 200 kilos de végétaux dont ils se nourrissent chaque jour ! Ces molaires sont dotées de lamelles en rangée qui permettent de râper et broyer les fruits, feuilles, tubercules, racines, bouts de bois et d’écorces qu’ils affectionnent.

Au fil du temps, ce travail de râpage intensif va user la dent, qui deviendra de moins en moins efficace. Dès qu’une dent devient trop usée, elle est progressivement remplacée par une nouvelle. Les chercheurs suisses ont réussi à prouver que durant cette phase de perte et de repousse de dents, l’éléphant pouvait prendre jusqu’à 300 kilos. En effet, sur un temps défini, la surface de mastication augmente puisque deux molaires sont momentanément en place. Les pachydermes peuvent ainsi mieux macher, manger plus… et prennent ainsi du poids. Une fois leurs « anciennes » dents usées et tombées, les éléphants retrouvent leur poids normal au bout de quelques mois.

Ce processus n’est malheureusement pas indéfini : les dents de l’éléphant repoussent cinq fois au cours de sa vie, en moyenne dans un intervalle de 5 à 8 ans. C’est un fait unique chez les mammifères puisque la plupart des espèces – y compris la nôtre – ne disposent que de deux cycles de dentition au cours de leur vie (les dents de lait, puis les dents définitives). Le dernier cycle apparaît vers l’âge de 30 ans. Et lorsque le sixième et dernier cycle de dents est à son tour usé, l’éléphant est condamné à mourir de faim, puisqu’il ne peut plus mastiquer sa nourriture. C’est ainsi que les éléphants meut de cause « naturelle », en général entre 50 et 80 ans.

Peggy Cardin-Changizi

Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.