Bol d’air Jacquier : respirer les pins au travail

Respirer l’air des pins en plein cœur de ton entreprise, ça te dit ?

Un bon bol d’air sain avant de se replonger dans les dossiers. Revigoré. Comme si tu sortais d’un GR de 4h dans la pinède.

C’est un peu le principe du bol d’air Jacquier. Une machine qui peut être installée dans la salle de repos d’une entreprise, par exemple.

Elle est conçue pour oxygéner tes cellules aussi efficacement qu’une balade montagne ou dans la nature. Plus besoin d’aller courir à travers la pampa ! De toute façon, en une heure de pose, tu t’étais déjà dit que ça faisait un peu juste.

 

Respirer la détente.

Bon, au premier abord, elle fait un peu flipper, cette machine.

On dirait un peu un appareil sorti tout droit de l’hôpital. Une assistance respiratoire.

Ca rebute un peu.

Alors il faut fermer les yeux sur son esthétique un peu austère. En fait, il faut fermer les yeux tout court.

S’asseoir juste en face d’elle (allez, courage). Le nez à 10cm (environ).

Et respirer.

Et là ? Le top absolu.

Tu les vois, les papillons dorés ?

Tu l’entends, la brise dans les feuilles des arbres ?

Bien sûr que non. Faut pas pousser. Mais tu peux les imaginer. T’es tellement détendu que tu ne te sens plus vraiment au bureau. T’as fait demi-tour en juillet-août et tu revois défiler tes vacances. T’as p’t’être même un sourire un peu niais sur la tronche en repensant à tout ça. Qui sait. Mais en termes de détente, c’est plutôt bon signe.

 

S’oxygéner vraiment.

Attention, restons tranquille : rien à voir avec une grosse défonce.

Pas d’hyper oxygénation qui te rendrait hilare et te ferait passer pour le drogué de service. L’idée n’est pas non plus de shooter tout le service pour créer une ambiance rasta.

Dans l’air ambiant inspiré, l’oxygène est disponible à hauteur de 21%. Avec le bol d’air Jacquier, ça, ça ne change pas. L’augmentation de la concentration d’oxygène dans l’air respiré n’est autorisée que pour des machines de l’hôpital – on est bien d’accord -, quand l’état d’un patient le requiert.

Avec le bol d’air Jacquier, ce qui change, c’est la quantité d’oxygène qui parvient jusqu’à tes cellules, malgré cette même concentration dans l’air.

Pourquoi ? Grâce à l’huile essentielle de résine de pin.

Elle est un formidable transporteur d’oxygène. Elle permet aussi à tes cellules de mieux l’assimiler.

Et crois-moi, c’est pas du luxe. Les pollutions présentes dans l’air, dans l’alimentation moderne, ou celles générées par les ondes électromagnétiques perturbent énormément l’assimilation de l’oxygène par nos cellules. Le stress quotidien, et la maladie – quant elle est présente – en rajoutent une couche. L’âge aussi, d’ailleurs. En vieillissant, les fonctions de l’organisme tournent un peu plus au ralenti. Résultat – tout ça cumulé – nos cellules sont en hypoxie, c’est-à-dire qu’elles sont sous-oxygénées. De façon chronique. Et ça, c’est pas bon du tout. Ni pour le corps, ni pour l’esprit, ni pour les facultés intellectuelles.

Respirer un bol d’air Jacquier permet de ré-oxygéner tes cellules de façon très rapide et efficace. Intéressant pour toi, et pour ton entreprise : t’es toujours plus productif quand tes fonctions intellectuelles sont au top.

 

Le plein d’effets positifs

Ok, on ne va pas se mentir, pour obtenir un résultat en profondeur, c’est comme pour tout : il faut pratiquer le bol d’air régulièrement. On peut faire une petite cure en le respirant une minute tous les jours pendant un mois, par exemple.

Mieux oxygéné, on est moins fatigué. Au quotidien, on se sent nettement plus en forme. Ca, ça se mesure avec le temps, au fil des séances.

Mais dès la première, déjà, la détente produit quelques effets. Et même encore dans les heures qui suivent.

Et sans parler de shoot, on peut même se taper un petit fou-rire car les molécules de pin peuvent être euphorisantes.

Oxygénant, un tantinet euphorisant, le bol d’air Jacquier, c’est plutôt sympa et ça n’entraîne aucun effet secondaire délétère pour la santé.

Cerise sur le gâteau, il contribue même à lutter contre le vieillissement cellulaire : il augmente les défenses anti-radicalaires et lutte contre le stress oxydatif.

Alors ? Prêt à respirer le bon air des pins ?

 

 

 

 

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *